Les 6 bonnes raisons :

1 AIDE A L’ÉDUCATION

Ces vélos vont permettre aux enfants d’aller à l’école (certains enfants font jusqu’à 6 à 15 km de piste tous les jours) et de poursuivre leurs études au collège : favorisant la scolarisation et repoussant l’abandon.
« Les enfants des ménages les plus pauvres courent davantage le risque de retarder le début de leur éducation pour un certain nombre de raisons, dont une mauvaise santé et une mauvaise alimentation, ainsi que les risques associés aux longs trajets pour se rendre à l’école ».
Extrait de : Objectifs du Millénaire pour le développement : Rapport de 2013 des Nations Unies.

2 ACCES AU TRAVAIL ET A L’EMPLOI

Création de micro-entreprises : ces vélos vont permettre de transporter ou de livrer des marchandises, de créer des taxis bicyclette, de vendre les produits de la ferme au marché, de développer les marchands ambulants, de se rendre dans les champs, d’accéder à un plus grand marché pour vendre les produits …

3 ACCES AUX SOINS

Ces vélos vont permettre de se rendre à un dispensaire ou un hôpital pour des soins, permettre aux médecins ou infirmiers de réaliser leurs tournées sanitaires, …

4 LUTTER CONTRE LA PAUVRETÉ

En diminuant les temps de déplacement, les personnes vont gagner en productivité et donc leur salaire va augmenter.

5 DIMINUER LA PÉNIBILITÉ

Un vélo permet de transporter quatre fois plus de charge qu’à pied : pour le transport de l’eau potable, des récoltes, du bois, …

6 DÉVELOPPEMENT DURABLE

Dans ces pays comme dans le notre l’absence de pollution est primordiale, de plus cette deuxième vie va encore servir pour de nombreuses années et pour plusieurs dizaines de personnes, et pourquoi pas; une « troisième vie » avec le recyclage des pièces.
Notre volonté de lutter contre la déforestation nous incite également à planter ou faire planter un arbre par vélo distribué.

Extrait du Rapport 2013 des Nations Unies :

ffct